Evolutions des Attaques en Masse de la LRA dans l’Est de la RCA

Attaques en Masse de la LRA dans l'Est de la RCA
Janvier 2012-Juin 2013
[Note]: Note: Une attaque en masse de la LRA est définie comme une situation où la LRA tue 5 personnes ou plus et / ou enlève 10 personnes ou plus.
La "zone d'influence" de l’UPDF est grossièrement définie comme la zone dans l’est de la RCA qui s'étend à l'est de la route Dembia-Djemah vers la frontière de la RCA avec le Soudan du Sud, où les bases permanentes de l'UPDF sont situées.

L'insécurité causée par la prolifération des groupes armés dans l'est de la RCA a permis à des groupes de la LRA d’exploiter de vastes étendues de territoire non gouverné. La LRA a commis 25 attaques en RCA au cours des six premiers mois de 2013, tuant 35 personnes et enlevant 112 autres, bien que l’évolution des attaques variait considérablement selon les différentes préfectures. La LRA a commis 11 de ces 25 attaques dans le Haut Mbomou et à la bordure est de la préfecture de Mbomou, là où les troupes ougandaises sont déployées dans plusieurs endroits et ont empêché l'avancée des factions Seleka. Mis à part une attaque dans laquelle les forces LRA ont enlevé 13 chasseurs, ces attaques étaient principalement des raids de pillage à petite échelle sur des agriculteurs ou voyageurs isolés. Cette tendance est en grande partie conforme à la tendance des attaques de la LRA dans les domaines de RCA sous l’influence UPDF en 2012, ce qui suggère que la présence des troupes ougandaises (et américaines) est un élément dissuasif pour les attaques en masse de la LRA.

Dans les régions de la préfecture du Haut Kotto et l’ouest de la préfecture de Mbomou où les troupes américaines et ougandaises ont un accès beaucoup plus limité, les factions Seleka sont déployées dans plusieurs villes, mais offrent peu de sécurité à la population civile. Dans le Haut Kotto, la LRA a commis plusieurs attaques très violentes au cours du premier semestre de 2013 dans lesquelles elle a tué 25 personnes et enlevé 79 autres. Les activités de la LRA ont suivi une tendance similaire en 2012, au cours de laquelle des forces de la LRA ont commis plusieurs attaques éhontées sur des grands villages dans le Haut Kotto et dans l’ouest de Mbomou, hors de l'influence militaire ougandaise, enlevant plus de 110 personnes et pillant de grandes quantités de nourriture et de fournitures. Dans l'ensemble, 85% des attaques en masse de la LRA en RCA entre janvier 2012 et juin 2013 ont eu lieu dans des zones non sous influence UPDF et la LRA a enlevé près du triple du nombre de personnes par attaque à l'extérieur de la zone d’influence UPDF (6.0) que dans les zones sous influence UPDF (2.2).